Menu Fermer

Superbes cadets du MWP

Le parcours des cadets du Mulhouse WP s’est arrêté dimanche à Sète, où ils disputaient les matches retour de la phase finale du championnat de France. Mais, après avoir été largement dominés par leurs trois adversaires il y a trois semaines lors des matches aller à Mulhouse, ils ont su se rebiffer avec un formidable orgueil, pour battre le champion de France sortant Saint-Jean d’Angély et faire match nul avec Nice, cette éternelle place forte du water-polo français. Un seul regret : le week-end avait mal commencé. « Nous perdons le premier match 23-4 face à Sète, résume l’entraîneur Jean-Luc Krempper, après un voyage mouvementé dans les bouchons et avec un véhicule de location défectueux. Pas d’échauffement, pas de briefing… On n’était forcément pas dans le coup. »Dimanche matin, ce fut un tout autre son de cloche, puisque le MWP a arraché le match nul à Nice. « À l’aller, nous avions pris 15-4, rappelle Krempper. Là, la victoire était à notre portée, mais il y a eu un manque de réalisme dans le money time… »Enfin, ce fut ce match contre Saint-Jean d’Angély, finalement battu 10-9 à l’issue de cette dernière période où le MWP a infligé un 4-0 à son adversaire. « Le président Jean-Claude Meyer et le CTR de l’Est Philippe Vial n’en revenaient pas, sourit le coach. Quel dommage que nous n’ayons pas été au complet à l’aller… »

Effectivement, puisque ces deux résultats positifs ne suffisent pas au MWP pour accéder à la finale à six. Les places reviennent à leurs trois adversaires, ainsi qu’à Noisy-le-Sec, Marseille et Douai, les qualifiés de l’autre poule.

Sète – MWP 23-4 (4-3, 7-0, 4-1, 8-0). Pour Mulhouse : Estèbe 4, Oudin 1.
Nice – MWP 8-8 (1-2, 3-1, 1-2, 3-3). Pour Mulhouse : Estèbe 5, Oudin 1, Fréchin 1, B. Schmitt 1.
Saint-Jean d’Angély – MWP 9-10 (3-1, 2-3, 4-2, 0-4). Pour Mulhouse : Estèbe 6, Rollat 2, Fréchin 1.