L’atout jeunesse

sebastien-viriot-et-mulhouse-2012

Le Mulhouse Water-Polo (Nationale 2) reprend du service ce samedi à l’Illberg, à l’occasion du derby contre Colmar. Mohamed Mezrag remplace Ludovic Nathan au poste d’entraîneur.

Les hommes de Mulhouse repartent cette saison en Nationale 2 après un maintien obtenu à l’arraché lors de l’exercice passée (avant-dernière place au classement). L’effectif reste le même, mais le président Jean-Claude Meyer n’est pas inquiet outre mesure : « Je pense que ça va le faire. On vise clairement le maintien, mais à mon avis, ça va être bon », annonce-t-il.

Les (jeunes) joueurs restent les mêmes qu’en 2011/2012. Le club compte sur ce groupe qui se connaît bien pour surprendre : « Ils jouent depuis des années ensemble et ils savent ce que c’est que la Nationale 2. Ils ont pu s’aguerrir à ce niveau », explique le président.

Lucas Peter entraîneur adjoint

Le changement notable de l’intersaison concerne le poste d’entraîneur. Venu du Nord l’été dernier, Ludovic Nathan a décidé de rentrer chez lui : « Il nous a mis un peu devant le fait accompli. Il est parti pour raisons personnelles. C’est comme ça. Heureusement, on a trouvé quelqu’un pour le remplacer. »

Le MWP a jeté son dévolu sur un nom bien connu du water-polo alsacien en la personne de Mohamed Mezrag, ancien joueur et entraîneur de la SN Strasbourg en élite : « Mohamed Mezrag voulait retrouver les bassins et le projet Mulhousien lui a plu.»

L’intéressé acquiesce : « J’ai toujours été en contact avec le club de Mulhouse. À l’intersaison, quand ils ont cherché un entraîneur, j’ai rapidement signé d’abord pour un an, mais je compte m’inscrire dans la durée avec le MWP, explique Mohamed Mezrag.

À Strasbourg, il a connu tous les statuts : joueur, entraîneur, entraîneur adjoint…

« Depuis 2006, j’exerçais diverses fonctions à la SNS mais je n’étais plus au bord des bassins. J’ai privilégié ma vie professionnelle. Aujourd’hui, les choses sont plus simples et j’ai envie de reprendre du service », explique-t-il.

Dans le Haut-Rhin, le nouveau technicien a trouvé un groupe avec une grosse marge de progression ; « L’effectif est très jeune. C’est ce qui nous différencie des autres équipes de la poule, qui sont relativement plus expérimentées. Il s’agit de les faire évoluer. Ce sera aussi mon travail. Ce qui sera intéressant, c’est de faire une alchimie entre les jeunes et les moins jeunes. »

« La poule est très relevée. Beaucoup d’équipes se sont renforcées d’anciens joueurs d’élite »

Lucas Peter, un des plus expérimentés, sera l’adjoint de Mohamed Mezrag sur le banc, tout en continuant à se jeter à l’eau.

Le plus Strasbourgeois des Mulhousiens s’attend pourtant à vivre une saison « compliquée ».

Il s’explique : « Beaucoup d’équipes se sont renforcées de fort belle manière. Regardez Colmar, qui recrute Mathieu Dirstein, un ancien international. Beaucoup d’équipes arrivent en Nationale 2 avec des joueurs d’élite. »

Cette saison, les matchs des Mulhousiens se dérouleront entre la piscine des Jonquilles et celle de l’Illberg, rouverte juste à temps. C’est cette dernière qui accueillera le premier match, le derby contre Colmar : « Ce sera très compliqué pour nous. Les Colmariens ont manqué de peu l’accession en Nationale 1. »

« Le match suivant, on se déplace à Thionville, qui tombe justement de la division supérieure. Pour nous, sur ces premiers matchs, il s’agira d’apprendre, de mettre des automatismes en place.»

«On travaille depuis le milieu du mois de septembre pour être au point le moment venu », annonce le coach.

Fab. G. – DNA