Barrage de qualification à l’Euro : Les Bleus à une heure du bonheur

Article de La Ligue Professionnel Water-Polo

affiche-article-lfwp

Photo : Michel Dumergue

Faciles vainqueurs de Malte lors du « match aller » des barrages de qualification pour les championnats d’Europe (20-8), les Français doivent confirmer le 1er mars prochain pour retrouver l’élite continentale.

Même si Florian Bruzzo ne voulait pas « s’enflammer » quant à la désormais probable qualification de l’équipe de France pour les championnats d’Europe, la large victoire obtenue hier soir à Antigone par ses troupes est plus que de bon augure pour les Bleus. La fébrilité, incontestablement liée à l’enjeu, a pourtant été de mise côté tricolore en début de rencontre, à l’image de cette première attaque où le ballon tombait à deux reprises dans l’eau sur des passes françaises… et il fallait finalement attendre la 3ème minute de jeu pour voir Arnaud Jablonski tromper la vigilance du gardien maltais, Alan Berg Cole, d’un tir lointain et puissant.

Rattrapés par l’enjeu

Si Alexandre Camarasa et Enzo Khasz permettaient à l’équipe de France de prendre une avance de 3 buts au cours de ce premier quart temps (3-0), les Maltais, visiblement  décidés à ne pas jouer les victimes expiatoire, profitaient des « petits bras » français pour revenir une première fois au score en fin de première période (3-3 puis 4-3 au terme des 8 premières minutes), puis à nouveau en début de deuxième (4-4).  Un petit peu décontenancé par cette inattendue résistance maltaise, le nombreux public d’Antigone (1500 personnes) retrouvait de l’allant et de la voix quelques instants plus tard quand Enzo Khasz, Rémi Saudadier (par deux fois) et Romain Blary inscrivaient quatre buts en l’espace de deux minutes. Et comme Rémi Garsau faisait dans le même temps bonne garde dan ses cages, l’écart prenait enfin des proportions plus conformes à la différence de niveau qui existe entre les deux formations (10-5 en fin de 2ème quart temps). Car il faut bien reconnaitre, qu’à l’exception notable de Steven Camilleri, qui évolue à Bogliasco en série A1 italienne et auteur de quatre buts hier soir, l’équipe maltaise n’avait pas beaucoup d’arguments à faire valoir.

Et enfin libérés

Visiblement à court de condition physique, les visiteurs vivaient même une troisième période cauchemardesque. Plus mobiles et puissants que leurs adversaires, les Bleus, enfin libérés, s’en donnaient à cœur joie et portaient le score à 17-7 à l’orée du dernier quart temps. Fidèles aux consignes de leur entraîneur, Florian Bruzzo, qui souhaitait que l’écart soit « le plus important possible à l’issue de ce « match aller » pour enlever toute idée de révolte aux Maltais lors du retour à La Valette », Mickaël Bodegas et ses coéquipiers faisaient le boulot jusqu’au bout pour s’imposer avec une marge de 12 buts (20-8). De quoi redonner le sourire à un Florian Bruzzo, un petit peu contrarié par le début de rencontre de ses joueurs : « Ils attendent cette qualification depuis si longtemps qu’ils ont été, comme je le craignais un peu, rattrapés par l’enjeu en début de rencontre. Après une première période où on a senti un peu de flottement, ils ont su heureusement développer leur jeu et s’offrir un large avantage avant de nous rendre à Malte le 1er mars prochain. Nous n’allons pas pour autant crier victoire et nous arrêter de travailler. La préparation continue et j’aimerais bien même qu’elle s’intensifie pour montrer que nous pouvons encore faire mieux et rivaliser, désormais, avec les meilleures équipes européennes… si nous nous qualifions parce qu’il reste encore un match avant de pourvoir dire « on y est ». Nous sommes à une heure d’un premier bonheur et je sais qu’il peut y en avoir d’autres » !

Jean-Pierre CHAFES

Résultats des autres matches de barrage

Roumanie : 18 – Grande-Bretagne : 7

Le Sétois James Ciaran (2 buts) et l’Aixois Matt Holland ont pris part à la rencontre côté britannique.

 

Ukraine : 5 – Espagne : 17

Cette rencontre a été dirigée par Pascal Bouchez et le Néerlandais Gideon Reemnet

Slovaquie : 8 – Croatie : 16

Les Niçois Martin Famera  et Lukas Duric ont inscrit un but chacun pour la Slovaquie. Deux joueurs du championnat de France N1 étaient également alignés côté slovaque : Lukas Kozmer (Aix-les-Bains) et Andrej Janicek (Charenton)

Géorgie : 8 – Turquie : 4

Pays-Bas : 9 – Russie : 11

Jean-Claude Demey était le délégué LEN de la rencontre.