Mulhouse réalise le hold-up

Samedi soir, les Mulhousiens se déplaçaient à Nancy pour le dernier match de l’année, et ont réalisé le hold-up parfait (9-10) en s’imposant dans les dernières secondes.

Trop souvent habitués aux défaites (cinq pour six matches joués) en raison de leur manque d’expérience pour gérer les fins de rencontres, les jeunes joueurs du Mulhouse WP ont pris la bonne habitude de ne plus lâcher un match avant la fin. Et leur ténacité a fini par payer.

Samedi soir à Nancy, alors qu’ils étaient très mal partis, les joueurs de Ludovic Nathan ont su inverser la tendance pour finalement décrocher la victoire d’un rien.

Le début du match était pourtant à l’avantage des Nancéiens. « On a très mal joué au début, confirme Ludovic Nathan, l’entraîneur mulhousien. Nancy a creusé l’écart grâce à leur gabarit et à leur puissance. Ils ont fait beaucoup de fautes, on était souvent en supériorité numérique, mais on n’a pas su en profiter. »

Une première en grand bassin

À la mi-temps, les Mulhousiens accusent un retard de cinq longueurs (7-2). Mais ils n’ont pas encore dit leur dernier mot. Petit à petit, ils remontent au score, égalisent, et inscrivent le but de la victoire dans les dernières secondes. « On a eu raison d’y croire, de ne pas baisser les bras, s’enthousiasme le coach haut-rhinois. Ils étaient beaucoup moins lucides et manquaient d’adresse en deuxième période. En plus, c’était la première fois cette saison qu’on jouait en grand bassin. Et finalement, je crois qu’ils ont plus souffert que nous. On était mieux physiquement. Thomas Simon fait une très belle partie, de même qu’Anthony Oudin, deux joueurs en bonne forme et qui ont toujours du jus en fin de partie. »

La victoire acquise à l’arraché va donner un peu de confiance à la jeune équipe mulhousienne, pour se battre encore plus en deuxième partie de saison.

ASPTT Nancy – Mulhouse WP 9-10. Mi-temps 7-2.

L’Alsace – 12 décembre 2011